connaissances

Education prioritaire : le SNUipp s’adresse à la ministre

Une lettre ouverte pour aboutir à de véritables négociations.

Publié le 15/10/2014 à 12:01

Une révision totale de la carte des systèmes entourant l’éducation prioritaire se fera à la rentrée 2015. Des premiers aménagements ont déjà été conduits sur la rentrée 2014. Face aux importants changements qui sont en train d’être mis en place, le syndicat SNUipp, à travers une lettre ouverte adressée à la ministre de l’Education nationale, souhaite l’existence d’un plus grand dialogue. En effet, alors même qu’on annonçait des échanges, certaines cartes sont déjà connues (voir notre article).

                            

Dans cette lettre, le SNUipp souhaite faire part de ses « inquiétudes concernant les modalités de labellisation des nouveaux réseaux regroupant un collège et les écoles primaires du secteur de ce collège. Vous avez demandé aux Recteurs de travailler en concertation à partir de quatre paramètres de difficulté sociale : taux de PCS défavorisées, taux de boursiers, taux d’élèves résidant en zone urbaine sensible, taux d’élèves en retard à l’entrée en 6e.

 

Comment se fait-il que des premières entrées et sorties soient déjà connues, comme à Bordeaux, alors que les discussions n’ont pas toutes eu lieu ? Quelle est la date de référence des PCS des parents ? Est-ce la même pour toutes les écoles ? Comment seront prises en compte les écoles primaires qui scolarisent des publics très défavorisés, mais qui n'appartiennent pas à un secteur collège REP + ou REP ?

 

Par ailleurs il est étonnant de constater qu'à l'heure où l'Education nationale veut faire du redoublement l'exception, une prime au redoublement soit donnée pour obtenir le classement en Education prioritaire.

 

Toutes ces questions doivent trouver des réponses. Il est impératif d'examiner avec précision et en toute transparence toutes les situations, tout comme il est indispensable de traiter les cas des écoles élémentaires et maternelles concentrant des difficultés sociales avérées.

 

Si, une première phase de dialogue au plus près du terrain dans les académies et les départements est nécessaire, il est ensuite indispensable de pouvoir disposer d'une vision globale de cette nouvelle carte d'éducation prioritaire.

 

C'est pour ces raisons que dans la suite des Comités techniques académiques programmés en novembre, nous vous demandons de réunir un Comité technique ministériel (CTM) exclusivement consacré à l'examen des critères et des situations préfigurant la nouvelle carte de l'éducation prioritaire. Aucune situation difficile ne doit être laissée de côté. La politique d'éducation prioritaire est une politique nationale qui doit avoir une cohérence nationale. »

 

(Crédits photos : CC BY SA 2.0 - Alexandre Prévot)

auteur

   

extrait

Auteur :

Traducteur :

Editeur : pensee sauvage

Genre : mathématiques

Langue : français

Date de parution :

Total pages :