connaissances

Education artistique et culturelle : un pas en avant ?

Najat Vallaud-Belkacem et Fleur Pellerin main dans la main.

Publié le 16/02/2015 à 10:44

Mercredi 11 février, à l’occasion d’un déplacement organisé dans un collège de Malakoff, Najat Vallaud-Belkacem et Fleur Pellerin, respectivement ministre de l’Education nationale et ministre de la Culture et de la Communication ont affiché une union claire pour mettre en œuvre l’éducation artistique et culturelle, ainsi que l’éducation aux médias et à l’information dans les établissements scolaires.

 

Du côté de l’Education nationale, on assure que « l’éducation artistique et culturelle participe des politiques de citoyenneté et de la transmission des valeurs de la République portées par le Gouvernement. Elle créé des références communes, valorise le partage d’expériences et lutte contre les fractures sociales et territoriales. » Une feuille de route a été présentée aux journalistes présents :

 

« Des formations croisées par pôles régionaux

 

Pour accompagner la généralisation d’une éducation culturelle et artistique de qualité, la formation des enseignants sera renforcée. Des expérimentations d’association étroite d’artistes aux Écoles supérieures du professorat et de l’éducation (ESPE) seront engagées dès 2015 : le partenariat entre l’ESPE d’Aix-Marseille et le ballet Preljocaj, la perspective de partenariats entre l’École du Louvre, les grands musées nationaux et les ESPE de Paris, Créteil et Versailles en seront de premières illustrations.

 

Par ailleurs, des formations croisées entre acteurs culturels, enseignants, acteurs de l’éducation populaire seront organisées à l’échelle régionale par les pôles régionaux d’éducation artistique et culturelle.

 

De nouvelles pratiques artistiques collectives dès le plus jeune âge sur les temps scolaire et périscolaire

 

Cela se traduira notamment par l’encouragement de la pratique du chant choral à l’école et la création de l’opération "l’École en chœur", à laquelle toutes les chorales scolaires qui le souhaitent pourront participer, le soutien des expériences d’orchestres et d’ensembles musicaux à l’école en lien avec les conservatoires volontaires, et le développement des dispositifs de pratiques théâtrales, d’improvisation, chorégraphiques. Les expériences existantes seront évaluées pour favoriser le déploiement de ces actions.

 

Incitation à la lecture et à l’expression orale en lien avec les bibliothèques et médiathèques

 

En lien avec le chantier prioritaire pour la maîtrise de la langue française lancé par le Gouvernement, les programmes d’incitation à la lecture et d’expression orale seront développés en s’appuyant sur les bibliothèques et médiathèques qui constituent le premier réseau culturel de notre pays. Quatre axes sont privilégiés : les pratiques artistiques de l’oralité, les projets où la langue est objet de création, les projets ouvrant sur d’autres langues, les projets où la langue intervient pour renouveler la médiation des œuvres. »

 

Quant à l’éducation aux médias et à l’information, elle sera renforcée avec une plus grande pratique de l’argumentation et du débat dans les classes dès l’école élémentaire.

 

« Des moyens dédiés à la création de médias collégiens et lycéens

 

Parce que l’éducation aux médias passe aussi par la mobilisation des élèves euxmêmes, le ministère de l’Éducation nationale, de l’Enseignement supérieur et de la Recherche veillera à ce qu’au sein de chaque collège et chaque lycée, soit créé un média (journal, radio, plateforme collaborative). Les moyens dédiés seront renforcés.

 

La découverte du monde de la presse et des médias

 

L’intervention d’acteurs issus du monde de la presse et des médias dans les établissements sera dévelopée, grâce notamment au Centre de liaison de l’enseignement et des médias d’information (Clemi) et aux acteurs de l’image, du cinéma, du numérique et du livre qui se mobiliseront pour accompagner un apprentissage critique de l’information et faciliter l’expression de la jeunesse.

 

Le ministère de la Culture et de la Communication activera le dispositif de soutien aux médias de proximité et lancera un appel à projet spécifique du fonds stratégique du développement de la presse pour disposer d’outils plus innovants en faveur de l’éducation aux médias. Il orientera le fonds de soutien aux radios associatives en faveur des quartiers prioritaires.

 

La mobilisation de l’audiovisuel public

 

Le rôle central de l’audiovisuel public dans l’éducation aux médias sera réaffirmé à l’occasion des négociations à venir des contrats d’objectifs et de moyens de Radio France, France Télévisions et France Médias Monde :

 

- par la création de contenus éducatifs disponibles aussi bien sur des grilles de programmes que sur des dispositifs dédiés (tablette, ordinateur, smartphone) ;

 

- en mobilisant les rédactions régionales de Radio France (France Bleu) et de France Télévisions (France 3) dans l’éducation aux médias et le partenariat avec des classes de collèges et de lycées, et notamment dans les établissements situés dans les quartiers de la politique de la ville

 

Le service public de l’audiovisuel se mobilisera pour améliorer la visibilité des actions d’éducation artistique et culturelle dans ses programmes, nationaux comme régionaux. »

 

Du côté de la FCPE, on affiche dans un communiqué une certaine satisfaction tout en espérant que l’on verra prochainement du concret arriver dans les établissements scolaires :

 

« Trop souvent reléguée après les apprentissages fondamentaux, l'éducation artistique et culturelle ne va pas de soi. Pourtant, permettre aux élèves à penser et à apprendre par eux-mêmes, à prendre conscience de leur potentiel est un devoir pour l'école. Les annonces qui ont été faites hier vont dans ce sens.

 

La FCPE espère cependant, que la liste des dispositifs présentés par le ministère, ne sera pas la liste exhaustive des dispositifs proposés aux élèves dans le cadre du ‘Parcours d'éducation artistique et culturelle’. La FCPE s'est toujours élevée contre toute forme de hiérarchisation des arts et de la culture. Elle souhaite que ce parcours soit l'occasion pour les élèves de valoriser leur propre pratique amateur, leurs propres connaissances, pour enrichir leurs camarades et enrichir l'école.

 

La FCPE accueille aussi avec satisfaction les annonces sur la formation des enseignants. Les annonces quant à l'augmentation des moyens dédiés ‘à la création de médias collégiens et lycéens’ répondent à l'engagement de la FCPE pour la libre expression des élèves. La FCPE continuera cependant à être attentive sur le terrain : ces médias doivent être utilisés ‘par et pour’ les élèves et être de véritables outils de leur émancipation et de leur formation de futurs citoyens.

 

A l'heure où l'école a plus que jamais besoin de vivre ensemble, l'art et la culture sont la meilleure réponse. Il ne faudrait pas cependant que l'éducation artistique devienne une discipline comme les autres, au risque de perdre sa richesse. C'est pourquoi la FCPE examinera de près le référentiel du parcours d'éducation artistique et culturelle. » 

 

(Crédits photos : CC BY 2.0 - Andrea)

auteur

   

extrait

Conformément aux programmes 2008, cet ouvrage initie les élèves à l'histoire des arts par une approche à la fois historique, artistique et créative. Sélectionnées dans la liste de référence, issues de la pré-histoire, de l'Antiquité, du Moyen Age, des Temps modernes, du XIXe et du XXe siècles, les 40 oeuvres ici présentées appartiennent à trois grands domaines artistiques : les arts de l'espace architecture, jardins ; les arts du quotidien : mobilier, objet d'art, affiche ; les arts du visuel : peinture, sculpture,

Auteur :

Traducteur :

Editeur : retz

Genre : pedagogie pour l'enseignement, concours professorat

Langue : français

Date de parution :

Total pages :