connaissances

Les jeunes d’Apprentis d’Auteuil s’engagent dans des chantiers de solidarité

Pendant deux à trois semaines durant les vacances scolaires.

Publié le 06/07/2016 à 02:25
Depuis 1994, les Actions Educatives de Solidarité Internationale (AESI) permettent à des jeunes accueillis dans les établissements d’Apprentis d’Auteuil en France de vivre une réelle ouverture au monde.
                                                
Pendant deux à trois semaines, durant les vacances scolaires, ces jeunes se mettent au service de l’un des 195 organismes partenaires d’Apprentis d’Auteuil pour réaliser des travaux de construction, de rénovation ou d’aménagement et partager des moments d’échanges et de convivialité quotidiens avec de jeunes bénéficiaires sur place.
 
Cette année, plus de 100 jeunes d’Apprentis d’Auteuil de 15 à 19 ans participent à 10 chantiers de solidarité dans différents pays: réalisation d’une salle de classe aux Comores, animation d’un spectacle de cirque au Cambodge, réfection d’une école primaire au Maroc…
 
Les objectifs :

- Donner aux jeunes une expérience (souvent la première) de l’étranger et les sensibiliser à l’interculturalité

- Tisser des liens avec des jeunes d’autres pays et partager leur quotidien

- Permettre aux jeunes de porter un autre regard sur eux-mêmes et sur le monde ; les aider à reprendre confiance en eux et en leurs compétences

- Échanger des savoir-faire techniques et mettre en pratique des compétences professionnelles.

- Venir en aide à un organisme partenaire pour des travaux de rénovation, de construction, d’entretien, etc…
 
Le processus :
 
Le projet est toujours à l’initiative du partenaire qui sait quels sont ceux de ses besoins auxquels Apprentis d’Auteuil est capable de répondre. Après avoir proposé leur candidature par une lettre de motivation, les jeunes volontaires d’Apprentis d’Auteuil préparent le projet tout au long de l’année par des ateliers sur la santé, sur la culture, sur la réalité du pays, et par une contribution à la recherche de fonds (ex : vente de gâteaux, tombolas etc…).
 
C’est l’occasion pour eux de construire un projet dans la durée et d’en devenir les acteurs à part entière. Quelques semaines avant le voyage, un week-end de cohésion entre les jeunes participants et leurs accompagnateurs permet aux uns et aux autres de se découvrir et de se préparer au grand départ.
 
Sur place, les 3 semaines sont rythmées par les travaux et des activités sportives et culturelles permettent aux jeunes de se lier d’amitié. Au retour, la séance de restitution est une occasion importante pour les jeunes de revenir sur ce qu’ils ont vécu et de partager cette expérience inoubliable. L’équipe éducative poursuit le travail engagé sur place pour évaluer l’impact du chantier sur le comportement de chaque jeune.

(Crédits photos : CC BY SA 2.0 - Pierre-Alain Dorange)
auteur

   

extrait

Le capitalisme a enfanté la mondialisation et transformé, avec nos vies, le cours de l'Histoire. Mais il n'a pas lui-même évolué à la mesure de ce monde nouveau. Depuis des décennies, les réponses aux paradoxes de la mondialisation et aux morts du sous-développement ont surtout consisté en appels à l'indignation ou à la résignation. Cette alternative, nous la rejetons en proposant une vision née de l'expérimentation réussie d'UNITAID. Des millions de vies ont été sauvées ou transformées, démonstration qu'une gouvernance

Auteur : Douste-Blazy, Philippe; Plouin, Jacques (Auteur)

Traducteur :

Editeur : plon

Genre : sciences politiques essais

Langue : français

Date de parution : 23/05/2013

Total pages :