connaissances

Réforme du collège : une intersyndicale toujours mobilisée

Et un appel à la grève pour ce jeudi 19 mai 2016.

Publié le 19/05/2016 à 02:25
Face aux nombreux mouvements sociaux nés de la contestation de la loi travail passée par le recours au 49.3, l’intersyndicale, unie pour demander l’abrogation de la réforme du collège, entend aussi donner de la voix. Dans un communiqué, le SNES, FO, la CGT, ou encore SUD appellent à la mobilisation des personnels :
 
« Le déni de démocratie que constitue le recours au 49,3 pour imposer la loi travail refusée par plus de 70 % des français constitue une nouvelle illustration de l'autoritarisme du gouvernement Valls, après ce qui s'est passé sur le collège.
 
Alors que jeunes, salariés, chômeurs et retraités sont mobilisés depuis plus de deux mois pour exiger le retrait d'une loi qui constitue une attaque inégalée contre le code du travail, les droits et le respect des qualifications, le gouvernement répond par le mépris, le refus du débat.
 
Cette situation de blocage à tous les niveaux ne peut plus durer; les personnels qui combattent avec l'intersyndicale second degré une réforme du collège renvoyant au local une grande partie des choix, aggravant les inégalités, n'ont toujours reçu aucune réponse de la part de la Ministre alors que la rentrée se prépare.
 
Le gouvernement doit tenir compte du contexte actuel de mobilisation. Plusieurs secteurs professionnels développent des actions, des grèves (cheminots, routiers, énergie, chimie…) ; l'amplification des mobilisations sera décisive pour contraindre le gouvernement à bouger.
 
C'est pourquoi l'intersyndicale appelle les collègues à rejoindre les grèves et initiatives prises au plan interprofessionnel par les organisations syndicales, à prendre des heures d'informations syndicales, à se réunir en assemblées générales dans les établissements pour débattre des modalités d'action pour obtenir satisfaction.
 
Elle les appelle à tenir des conférences de presse locales, illustrant la réalité de la réforme et de la résistance des collègues. 
Le gouvernement doit l'entendre : la profession ne désarme pas, la réforme ne doit pas être mise en œuvre. Dans le cas où les discussions ne s'ouvriraient pas, le combat se poursuivra d'ici la fin de l'année et la rentrée. »

 
Dans son édito du 17 mai 2016, Frédérique Rolet, co-secrétaire générale et porte-parole du SNES-FSU, appelle à une mobilisation ce jeudi 17 mai :
 
« La France vit actuellement une situation surréaliste, dirigée par un gouvernement répétant en boucle que tout va mieux tandis que monte la colère sociale et que se déchire la majorité présidentielle. Après la loi Macron , le retour du 49-3 pour imposer une loi emblématique d’une politique désastreuse pour les salariés ne laisse plus guère de doute sur l’orientation suivie par F. Hollande et son Premier ministre.
 
La primauté laissée aux accords d’entreprise sur des questions aussi essentielles que la durée du temps de travail ou le régime des congés sonne le glas des protections collectives. L’idéologie du renvoi au local ne tardera pas à contaminer la gestion des personnels de la Fonction Publique et le refrain sur l’autonomie prépare déjà le terrain. L’autoritarisme dont a fait preuve M. Valls à l’Assemblée rappelle le coup de force de la publication du décret sur le collège au lendemain d’une grève majoritaire. La priorité à la jeunesse est à mettre au compte des promesses oubliées.
 
Le gouvernement aurait tort cependant d’escompter un affaiblissement de la mobilisation alors que son attitude n’a fait qu’exacerber la contestation. La semaine prochaine verra de nombreux secteurs mobilisés (routiers, raffineries, cheminots , marins etc…) ; avec l’intersyndicale interprofessionnelle, le SNES FSU appelle à participer aux journées d’action du 17 et du 19 contre la loi Travail, pour une autre réforme du collège et du lycée, assurer le succès des manifestations et faire grève le 19. Dans ce cadre , des initiatives seront prises pour faire connaitre largement notre action de résistance pédagogique à la réforme « collège 2016 » . 
»

(Crédits photos : CC BY SA 2.0 - Thomas Claveirole)
auteur

   

extrait

La réforme du collège intervient dans un contexte social très âpre d'inégalité économique et patrimoniale. Or celle-ci, au prétexte de la " démocratie ", pourrait bien se présenter comme un mirage, un leurre, un appât qui aurait pour fonction de faire accepter à l'ensemble du corps social, mais surtout à ceux de l'hémi-France d'en bas la part d'injustice nécessaire à la fiction égalitaire de la grande machine parlementaire sociale-libérale. L'inégalité scolaire n'est pas un problème susceptible d'être traité à part

Auteur : Émile Jalley (Auteur)

Traducteur :

Editeur : harmattan

Genre : pamphlets politiques, faits de societe, actualite, temoignages, biographies

Langue : français

Date de parution : 22/09/2015

Total pages :