connaissances

La Société des agrégés soutient la grève du 26 janvier contre la réforme du collège

Un appel massif à descendre dans la rue.

Publié le 22/01/2016 à 02:21
Ce mardi 26 janvier 2016 sera un nouveau jour de grève dans le secondaire afin de protester contre la réforme du collège. Pour l’intersyndicale (le SNES-FSU, le SNEP-FSU, le SNFOLC, le SNETAA-FO, le SFSDPEPFO, la CGT, la CGT de l’enseignement privé, le SNALC, le SNCL, le SIES, la CFE-CGC, le SUNDEP-Solidaires et SUD) mobilisée contre la réforme du collège, il s’agit d’alerter une nouvelle fois le ministère sur les réticences des personnels à appliquer les textes déjà publiés.
 
Cependant, ce même jour, de nombreuses fédérations syndicales de la fonction publique appellent aussi à manifester pour demander des revalorisations salariales. Les deux messages risquent donc de se télescoper avec, en définitive, un manque de lisibilité pour le grand public.
 
C’est une situation que regrette la Société des agrégés qui, dans un communiqué, « rappelle son opposition déterminée à une réforme du collège qui ne corrige en rien les défauts du système actuel mais les aggrave.
 
Elle dénonce la précipitation du Ministère à mettre en œuvre simultanément une nouvelle répartition des enseignements qui désorganisera les établissements et le renouvellement des programmes des quatre niveaux du collège, sans tenir compte des mises en garde de la majorité des professeurs.
 
Ces mesures, qui se traduisent notamment par une réduction du nombre d’heures d’enseignement disciplinaire, réduiront les possibilités d’accès à la connaissance et à la culture, accroîtront encore les inégalités et nuiront aux élèves les plus démunis qui n’ont d’autre recours que l’école. »


(Crédits photos : CC BY 2.0 - Nitram242)

extrait

La réforme du collège intervient dans un contexte social très âpre d'inégalité économique et patrimoniale. Or celle-ci, au prétexte de la " démocratie ", pourrait bien se présenter comme un mirage, un leurre, un appât qui aurait pour fonction de faire accepter à l'ensemble du corps social, mais surtout à ceux de l'hémi-France d'en bas la part d'injustice nécessaire à la fiction égalitaire de la grande machine parlementaire sociale-libérale. L'inégalité scolaire n'est pas un problème susceptible d'être traité à part

Auteur : Émile Jalley (Auteur)

Traducteur :

Editeur : harmattan

Genre : pamphlets politiques, faits de societe, actualite, temoignages, biographies

Langue : français

Date de parution : 22/09/2015

Total pages :