connaissances

Les enseignants TICE écrivent à Najat Vallaud-Belkacem

Sous l’impulsion de plusieurs syndicats.

Publié le 22/12/2015 à 05:24
Une lettre commune a été adressée à la ministre de l’Education nationale au sujet de la situation professionnelle des animateurs TICE (Technologies de l'information et de la communication pour l'enseignement), par Frédéric Sève, secrétaire général du Sgen-CFDT, Sébastien Sirh , secrétaire général du SNUipp-FSU, Christian Chevalier, secrétaire général du SE-UNSA et Pierre Marie, Président AFT- RN.
 
Dans ce courrier, les signataires demandent des comptes concernant les engagements qui avaient été pris par le ministère il y a déjà un an. Et, pourtant, depuis, rien ne semble venir. Voici l’intrégralité de la lettre envoyée à Najat Vallaud-Belkacem :
 
« En novembre 2014, à l'occasion des conclusions des travaux sur la modernisation des métiers de l'Éducation, vous vous étiez engagée à ce que dans le cadre du plan de développement du numérique soutenu par le président de la République, le rôle des enseignants aux très diverses appellations (ATICE, ATUIC, MATICE, C TICE, EATICE, ERTICE, PRI, IAI, AFTICE, FIP, etc.) et engagés dans les missions de formation aux usages du numérique soit reconnu et valorisé. A plusieurs reprises, nous avons même reçu l'assurance de la tenue prochaine d'un groupe de travail.
 
Or, à ce jour, malgré nos demandes, aucune réunion et aucun calendrier n'ont été programmés. Ce dossier reste de manière incompréhensible au point mort.
 
Ces personnels, dont l'investissement et l’effet de leur action sur le développement des usages numériques dans les écoles viennent d'être soulignés  dans un récent rapport de l'Inspection générale de l'Éducation nationale, ont besoin de voir leur situation professionnelle reconnue, consolidée et revalorisée. Plusieurs sujets nécessitent d'être traités : cadrage national de leurs missions ouvrant droit notamment à une décharge horaire et à de frais de déplacement, pérennisation des postes et des affectations, mise en œuvre d'un régime indemnitaire et de réelles perspectives de carrière …
 
Afin d'avancer concrètement sur le sujet, nous vous demandons l'ouverture rapide du chantier et la mise en place d'un calendrier de discussion. »


(Crédits photos : CC BY 2.0 - Knowtex)
auteur