connaissances

Réforme du collège : de nouveaux mouvements de contestation à venir ?

Une intersyndicale qui appelle à continuer la lutte.

Publié le 09/11/2015 à 05:14
L’intersyndicale opposée à la réforme du collège n’entend pas baisser les bras, malgré le silence du ministère sur cette opposition. Composée de 13 organisations syndicales (liste SNES-FSU, SNEP-FSU, SNFOLC, SNETAA-FO, SFSDPEP-FO, CGT Educ’action, SNEIP-CGT, SNALC-FGAF, SIESFAEN, SNCL-FAEN, CNGA et A&D CFE-CGC, SNUEP-FSU, SUNDEP Solidaires), qui représente 80% des voix aux élections professionnelles, cette intersyndicale s’est réunie, le mardi 3 novembre, pour envisager les suites de la lutte pour obtenir l’abrogation de la réforme du collège.
 
« Les personnels ont réaffirmé leur refus de cette réforme dès la rentrée, ils ont fait grève le 17 septembre et ont participé massivement à la manifestation nationale du 10 octobre. Pourtant la ministre refuse toujours de recevoir l’intersyndicale qui représente 80 % des personnels.
 
La ministre crée, par ce refus de tout dialogue, une situation de blocage qui l’oppose à la majorité des personnels.
 
- L’intersyndicale appelle, dans l’immédiat, tous les collègues à s’opposer localement aux formations qui ne sont que des formatages à la réforme et à décider collectivement de la forme de cette opposition (refus d’y participer, grève, participation collective à la formation en y exprimant notre refus de la réforme…). Elle rappelle que des préavis de grève journaliers sont déposés.
 
- L’intersyndicale appelle les personnels à participer à une semaine d’action à partir du 23 novembre en multipliant les expressions communes, les réunions publiques, les distributions publiques de tracts...
 
- L’intersyndicale appelle les personnels à se réunir en assemblées générales, heures d’information syndicale pour débattre des suites de l’action, en particulier de la possibilité de construction d’une grève majoritaire permettant de créer le rapport de force pour gagner.
 
Dans la perspective de monter d’un cran dans la mobilisation, elle invite les assemblées générales à lui faire remonter leurs prises de position. 
 
L’intersyndicale reste déterminée à poursuivre la lutte contre cette réforme inacceptable et demande l’ouverture de discussions sur d’autres bases. »

 
Le 12 novembre, les représentants de cette intersyndicale tiendront une conférence de presse commune afin de montrer l’unité d’expression de ces organisations et pour dénoncer l’attitude du ministre de l’Education en la mettant en perspective avec celle plus générale du gouvernement d’ignorer volontairement le « dialogue social ». Plusieurs annonces seront faites sur les suites de son action.

(Crédits photos : CC BY 2.0 - MIKI Yoshihito)
 
 

extrait

La réforme du collège intervient dans un contexte social très âpre d'inégalité économique et patrimoniale. Or celle-ci, au prétexte de la " démocratie ", pourrait bien se présenter comme un mirage, un leurre, un appât qui aurait pour fonction de faire accepter à l'ensemble du corps social, mais surtout à ceux de l'hémi-France d'en bas la part d'injustice nécessaire à la fiction égalitaire de la grande machine parlementaire sociale-libérale. L'inégalité scolaire n'est pas un problème susceptible d'être traité à part

Auteur :

Traducteur :

Editeur :

Genre : pamphlets politiques, faits de societe, actualite, temoignages, biographies

Langue : français

Date de parution :

Total pages :